ChoroVitae - ANDC - COLETTE PORTELANCE
ChoroVitae - Message ou slogan
Colette Portelance525a436a40c2d

L'ANDC 













Approche Non Directive Créatrice http://www.cramformation.com/
est une forme de relation d’aide qui met l’accent sur l’authenticité de la relation entre le thérapeute et son client.


La qualité de la relation constitue la base du processus de transformation de « l’aidé ». 

Du point de vue de l’Approche Non Directive Créatrice, les plus grandes souffrances et les plus grands problèmes de l’être humain proviennent de ses expériences relationnelles éprouvantes, tant passées que présentes. 

Ainsi, l’expérience prolongée d’une relation profonde et authentique avec un spécialiste de la relation affective pourrait transformer l’effet de ces expériences et procurer une sérénité intérieure durable.

L’Approche non directive créatrice incite à reconnaître et à exprimer ses émotions refoulées, ses résistances et ses besoins fondamentaux, en vue de libérer son propre potentiel créateur. 
L’efficacité de l’Approche non directive créatrice repose moins sur une technique spécifique que sur la qualité de présence du thérapeute et de sa relation avec son client. 

Dans le cadre des rencontres, c’est surtout en exprimant verbalement son vécu et ses besoins que l’individu se révèle à lui-même. Cela pourra l’amener à se transformer intérieurement et à résoudre ses problèmes spécifiques. 

Le climat de confiance et d’intimité, ainsi que l’acceptation inconditionnelle du thérapeute, sont essentiels pour favoriser cette expression et cette découverte.

Puisque l’Approche non directive créatrice accorde tant d’importance à la dimension affective et émotionnelle de la relation avec le thérapeute, le travail que ce dernier doit effectuer sur lui-même pendant sa formation est capital. 
En plus de maîtriser les concepts usuels de la psychologie, il doit poursuivre une démarche intérieure constante pour être capable de véritablement accueillir et accepter l’autre avec amour et compassion sans le juger, ni projeter sur lui ses émotions, ses besoins ou ses solutions.

La non-directivité de l’approche permet à la personne en traitement de s’exprimer tout à fait librement. 
Se sentant acceptée et comprise, elle pourrait reprendre ainsi pouvoir sur sa vie. 

Pour sa part, le thérapeute a, bien sûr, une responsabilité d’encadrement. Il donne au cheminement un cadre de référence sécurisant en ce qui concerne le temps, l’espace, les honoraires, les règles à suivre, etc.


la guerison interieure8a6baef36c86a3d76baedfdbd30d889c-fullsize
En pratique,
A la première rencontre le thérapeute invite la personne à nommer les raisons et les objectifs de sa démarche.Puis il l'informe des spécificité  de l'approche. 
Si un lien s'établit entre les deux personnes, ce qui ne s'explique pas de façon rationnelle-il est possible d'amorcer le processus.
Un des rôles du thérapeute est de reformuler ce qu'il observe et entend en des termes précis et de façon objective.Il n'interprète pas et ne présume de rien. 
Il peut refléter la souffrance intérieure de son client, l'amener à la préciser et l'aider à trouver des solutions qui soient en harmonie avec lui. 
Le thérapeute n'a donc pas de pouvoir sur la personne, sauf celui de l'écouter et de l'aider à élucider ses conflits intérieurs.

Par exemple  : 
Quelqu'un qui découvre que ses accès de colère proviennenent de  certaines attentes "inconscientes"
envers son conjoint devra d'abord véritablement prendre conscience  de ces attentes et de les accepter.
Ensuite et seulement pourra-t-il se lancer dans la résolution du problème de colère.
Avec l'aide du thérapeute , il pourra découvrir en lui-même une manière plus favorable de se comporter. 
Le fait de se sentir accueilli et aimé et d'accepter que "ses attentes " fassent partie de lui constitue des étapes fondamentales vers la guérison et la transformation intérieure.
Le thérapeute pourra utiliser des supports ou autres mises en situation qui  facilitera  l'expression de la personne dans ce qu'elle ressent.


Colette Portelance
La créatrice de l’approche, Colette Portelance, québécoise et docteur en éducation, a cofondé son école en 1989, avec François Lavigne, diplômé en psychologie clinique et en psychopathologie. 

Elle a fait connaître les principes de l’Approche non directive créatrice dans son ouvrage intitulé Relation d’aide et amour de soi, maintes fois revu et réédité.
 


Elle a élaboré son approche à partir de son expérience en relation d’aide et en pédagogie, et en s’inspirant de divers courants de la psychologie moderne. 

Elle a été particulièrement influencée par les travaux du psychologue humaniste américain  Carl Rogers et du psychiatre bulgare  Georgi Lozanov.

La particularité de l’Approche non directive créatrice est d’ajouter que, pour obtenir des résultats vraiment bénéfiques, il serait essentiel que le thérapeute fasse un travail continu sur lui-même. Il pourrait ainsi être centré non seulement sur le savoir et sur le faire, mais surtout sur l’être.

           




Assistant de création de site fourni par  Vistaprint