ChoroVitae - ETHNOMEDECINE- P. BOBOLA
ChoroVitae - Message ou slogan
Ethnomédecine

L'Institut d’Ethnologie de la Faculté des Sciences Sociales de l’Université de Strasbourg s’associe avec l’Hôpital Sainte-Anne de Paris pour créer un Diplôme d’Université intitulé : Les Peuples traditionnels : un regard pluridisciplinaireDe la cosmogonie à la médecine traditionnelle.
Le but de cet enseignement est d’étudier quelques une des ces sociétés traditionnelles dans leur vision du monde, leur cosmogonie, leur médecine, leur utilisation des plantes, leur logique et leur grande sagesse et de voir en quoi ils pourraient nous servir de modèle pour sortir de notre crise actuelle qui n’est pas seulement économique mais bien une crise culturelle et de sens pour l’humain.  


DIRECTION DE L’ENSEIGNEMENT :
Philippe BOBOLA : Physicien (Docteur en physique) Biologiste  (Troisième cycle), ex-chargé de cours en  Ethnomédecine (Université du Kremlin-Bicêtre), ex-chargé de cours de Physico-Chimie, Université de Paris VI et Créteil. Consultant Scientifique.
Eric NAVET, Professeur d’Ethnologie, Université de Strasbourg, Faculté des sciences sociales, Institut d’Ethnologie. 

L’enseignement est ouvert à tout public désireux de mieux  comprendre en quoi le mode d’être et de penser activé par les sociétés traditionnelles et défini par les anthropologues (T. Ingold, P. Descola par exemple) n’est pas en contradiction, dans ses fondements même, avec les observations et modélisations de la matière,  proposées par la science moderne. 
RENSEIGNEMENTS :
Philippe Bobola : 06 32 15 63 86  
Eric Navet : 03 68 85 66 14  


Philippe Bobola
philippebobola.com

Philippe Bobola 
Physicien, biologiste, anthropologue.


Autres vidéos de Philippe Bobola  
Initiation Moderne → ICI

De tous temps les Initiations ont été des enseignements qui aboutissaient à un changement de statut ontologique. Ce dernier se faisait par une déconstruction progressive du monde profane afin de faire émerger une autre réalité derrière le voile d’Isis. Ces initiations pouvaient durer jusqu’à trente ans comme en Egypte et étaient réservées à une élite.
Aujourd’hui du fait de l’accélération du Temps il est possible de vivre une Initiation dite Moderne, accessible à tous, en utilisant entre autre les outils de la mécanique quantique ; outils à la fois de compréhension de l’univers dans lequel nous vivons et de responsabilisation vis-à-vis de lui.
C’est une alliance possible entre Science Moderne et Spiritualité qui est dévoilée dans ce DVD.L’unification du savoir – l’eau → ICI 

1) L’unification du savoir :
Sans le savoir, la science et l’art ont le même objectif : résoudre les mystères de l’univers par des métaphores.
 
La poésie est une résolution du langage, à savoir, dans chaque poème, le mouvement circulaire du langage s’arrête. Le poème est une série d’équivalences, de ressemblances et d’analogies.
 Poètes et artistes ne perçoivent les mystères du mondes que pour mieux les annuler à travers une métaphore. 
De leur côté, les scientifiques cherchent à lever le voile de l’ignorance par la quantification de métaphores semblables. Il n’y a pas de hiérarchie entre ces deux approches et l’art a une mission tout aussi importante que la science. 
L’artiste est le gardien de l’imaginaire souvent malmené par la science qui dissocie rigueur et imagination.
 
L’art et la science devrait s’épauler mutuellement car en étudiant l’univers et ses lois, le scientifique se connaît lui-même et, en explorant cette connaissance de soi,l’artiste redécouvre les lois de l’univers.

2) L’eau et la vie :
Nombreuses sont les mythologies qui font d’un océan mythique et infini le berceau du cosmos, du monde et de la vie. »
"Tout était eau » disent les textes de la tradition védique auxquels répondent certains textes de la taoïstes.
 L’Asie tient l’eau pour le « chaos originaire », la source de toute chose et de toute existence »- en chinois Wou-Ki.
 « L’eau est la sève de la terre tout entière, la condition de chacune des vies qui s’expriment. Facteur de dissociation, d’ionisation, d’hydratation, le sein de l’eau est le lieu des transformations les plus actives et les plus compliquées dans notre corps. 

Et lorsque nous considérons que chez l’homme, l’eau représente plus de 65% de son poids et qu’un embryon de un mois est constitué de 97% d’eau, nous comprenons la nécessité de consommer chaque jour une eau de qualité.
 Une bonne eau doit être dépourvue de produits toxiques (nitrates, métaux lourds, polluants industriels etc…) et être faiblement chargée en minéraux. Elle doit être neutre ou légèrement alcaline et faire preuve de pureté bactériologique. 
Elle doit également présenter un aspect énergétique. 
En effet, en accord avec la mécanique quantique, l’eau obéit à une dualité onde particule, ce qui lui confère une dimension matérielle et ondulatoire. 

Pour un physicien l’eau apparaît comme un bio-oscillateur qui entretient sans cesse la matière inerte à l’aide des vibrations géocosmiques.




Eric Navet

Directeur du CRIA
M. Eric Navet - Professeur 
22, rue René Descartes - 67084 Strasbourg Cedex 
Tél : 03 88 41 74 14 - Fax : 03 88 61 15 92 - e-mail : cria@ushs.u-strasbg.fr


Le C.R.I.A. est le laboratoire de recherches et de publication de l'Institut d'Ethnologie et des personnes et organismes avec lesquels cet institut entretient des relations se rapportant à la recherche et à l'enseignement. Selon le principe de la pluridisciplinarité, le C.R.I.A. privilégie le travail d'équipes qui regroupent des chercheurs d'horizons divers mais complémentaires. 

A ce titre le C.R.I.A. assure les fonctions suivantes : 

1. Lieu de rencontre des chercheurs en ethnologie/anthropologie, qu'ils relèvent de l'Université ou lui soient extérieurs; lieu de concertation et d'harmonisation de la recherche.

2. Laboratoire de rattachement pour les enseignants/chercheurs de l'Institut et les chercheurs isolés qui en font la demande.

3. Laboratoire où sont inscrits les travaux en cours au niveau du troisième cycle (mémoires de DEA et thèses de doctorat); lieu de formation pour étudiant/e/s avancé/e/s (enquêtes, séminaires, groupes de travail, conférences, réunions de chercheurs).

4. Lieu de rattachement de contrats de recherche.

5. Interlocuteur pour d'autres instances de recherche, les membres du C.R.I.A. établissent des liens avec d'autres instituts et organismes, au niveau national et international, intéressés par ses activités et élaborent avec eux des programmes de recherches basés sur les principes de l'échange et de la pluridisciplinarité.

6. Lieu d'initiative en vue de l'organisation de manifestations scientifiques (rencontres, colloques, etc.), le C.R.I.A. organise et gère, en tout ou partie, les conférences et séminaires donnés dans le cadre de l'Institut d'Ethnologie. Il assure aussi une fonction de vulgarisation de la connaissance ethnologique.

7. Lieu de publication des résultats de recherches et d'outils de travail (collection de mémoires et de thèses, le bulletin L'Ethnologie à Strasbourg, documents pédagogiques) et lieu de documentation scientifique.

Tous les enseignants et tous les étudiants de troisième cycle (DEA et doctorat) de l'Institut d'Ethnologie sont membres de plein droit du C.R.I.A. qui reste ouvert à toute personne susceptible d'apporter une réelle contribution à la recherche.

 










Assistant de création de site fourni par  Vistaprint