ChoroVitae - LES FLEURS DE BACH
ChoroVitae - Message ou slogan

Les Fleurs de Bach



Les Fleurs de Bach sont des élixirs floraux réalisés à partir de trente-huit essences de fleursElles tiennent leur nom de celui de leur concepteur, le  Edward Bach (1886-1936), médecin anglais spécialisé notamment en chirurgie et bactériologie, s'intéressant également à l'homéopathie, qui mena des recherches sur l'usage des fleurs de 1928 à 1936. 

Fleurs-de-Bach-Planche


Edward Bach pensait que l'équilibre émotionnel avait une influence positive sur la santé physique, tandis que le déséquilibre se traduisait par un impact négatif. 
Il s'intéresse davantage à la personne et à ses états émotionnels qu'à la maladie et ses symptômes.
Les élixirs floraux ont pour objectif principal de stimuler la vitalité et d'harmoniser la vie psychique, en agissant sur les états émotionnels.


03 f formation Fleurs de Bach
L'autre méthode est faite par ébullition. Dans ce cas, les fleurs sont recueillies à partir de plantes sauvages puis portées à ébullition durant trente minutes. Il n'y a pas de dynamisation avec les « fleurs de Bach ».


Docteur Edward BacH

Bach
Edouard Bach, fondateur de la méthode des Elixirs Floraux
Edward Bach a étudié la médecine d'abord à Birmingham, et plus tard à l'hôpital University College de Londres, où il était chirurgien. Il avait également un cabinet de consultation sur Harley Street. 
Comme bactériologiste et pathologiste, il a entrepris des recherches originales sur les vaccins dans son propre laboratoire de recherche.
En 1917, il était en charge des soins médicaux des soldats qui revenaient blessés de la France. 
Un jour, il s'est effondré et a été transporté en salle d'opération, souffrant d'une grave hémorragie. Ses collègues lui ont enlevé une tumeur, mais le pronostic était réservé. 
Quand il est revenu à la conscience les docteurs ont dit à Bach qu'il n'avait que trois mois à vivre.


Ses recherches sur les vaccins progressaient, mais malgré cela le Dr Bach n’était pas satisfait de la façon dont les médecins se concentraient sur les maladies en ignorant la personne dans son entier. 
Il aspirait à une approche plus holistique de la médecine. 
Peut-être est-ce ce qui explique pourquoi, n'étant pas un homéopathe, il a accepté un poste à l'Hôpital Royal Homéopathique de Londres.
Une fois là, il a vite constaté les parallèles entre son travail sur les vaccins et les principes de l'homéopathie. 
Il a adapté ses vaccins pour produire une série de sept nosodes homéopathiques. Ce travail et ses publications ultérieures lui ont valu une certaine notoriété dans les milieux homéopathiques. Des gens ont commencé à se référer à lui comme le second Hahnemann.
Jusqu'alors, Bach avait orienté ses recherches sur les bactéries
Mais il voulait trouver des remèdes plus purs et moins dépendants des produits de la maladie. 

En 1930, il a été tellement enthousiasmé par la direction que son travail avait pris, qu'il a renoncé à sa pratique lucrative sur Harley Street et a quitté Londres, déterminé à consacrer le reste de sa vie au nouveau système de médecine.

Tout comme il avait abandonné sa maison, son bureau et son travail, le Dr Bach commençait à abandonner la méthode scientifique et sa dépendance aux laboratoires et au réductionnisme.

Pendant plusieurs années il prépara et testa des milliers de plantes.
 
Chaque remède s'associait à un état ​​mental ou à une émotion particulière. Il constata qu’en s’intéressant à soulager les personnalités et les sentiments de ses patients, leur détresse s'atténuait. Leur potentiel de guérison naturel se débloquait.
De 1930 à 1934, le Dr Bach passa le printemps et l'été à la recherche et la préparation des remèdes; l'hiver, il aidait et conseillait toutes les personnes qui le consultaient.



Martine Viniger

Conseillère et formatrice agréée par le Centre Bach(GB) depuis 1997.

Les formations proposées visent à encourager les personnes à utiliser les méthodes enseignées de manière confiante et autonome.


Assistant de création de site fourni par  Vistaprint