Je veux savoir
ChoroVitae - Message ou slogan
RSS

Articles récents

Découvrez l'EFT en Vidéo-
Conférence du 1er décembre 2016 : La méthode des 2 Points-
Il est Dimanche matin.
Je veux savoir
- C'est bien d'avoir eu un ami, même si l'on va mourir. Moi, je suis bien content d'avoir eu un ami renard...dit le petit Prince !

Catégories

Intelligence Emotionnelle
La Santé Autrement.
Maintenant
Peintures et Poésie;
Psychologie
fourni par

Mon blog

Je veux savoir

Je ne m'intéresse pas à la façon dont tu gagnes ta vie, 
Je veux savoir à quoi tu aspires, 
Et si tu oses rêver de réaliser le désir ardent de ton coeur. 

Je ne m'intéresse pas à ton âge. Je veux savoir, si pour la quête de l'amour et de tes rêves, Pour l'aventure de te sentir vivre, Tu prendras le risque d'être considéré comme fou. 

Je ne m'intéresse pas aux astres qui croisent ta lune. 
Je veux savoir si tu as touché le centre de ta propre souffrance, Si les trahisons vécues t'ont ouvert, 
Ou si tu t'es fané et renfermé par craintes de blessures ultérieures. 


Je veux savoir si tu peux vivre avec la douleur, la tienne ou la mienne, Sans t'agiter pour la cacher, l'amoindrir ou la fixer. 
Je veux savoir si tu peux vivre avec la joie, la tienne ou la mienne, 
Si tu oses danser, envahi par l'extase jusqu'au bout des doigts et des orteils  Sans être prudent ou réaliste et sans te souvenir des conventions du genre humain. 

Je ne m'intéresse pas à la véracité de l'histoire que tu racontes.  Je veux savoir si tu es capable de décevoir quelqu'un pour rester fidèle à toi-même ? Si tu supportes l'accusation d'une trahison, sans pour autant devenir infidèle à ton âme. 

Je veux savoir si tu sais faire confiance, et si tu es digne de confiance. 
Je veux savoir si tu peux voir la beauté, même lors des jours
sombres Et si tu peux trouver la source de ta vie dans la présence de cette beauté. 

Je veux savoir si tu peux vivre avec l'échec, le tien ou le
mien, Et malgré cela rester debout au bord du lac 
Et crier: "Oui!" au disque argenté de la lune.

                    
Je ne m'intéresse pas à l'endroit où tu vis ni à la quantité d'argent que tu as. Je veux savoir si après une nuit de chagrin et de désespoir, Tu peux te lever et faire ce qui est nécessaire pour les enfants. 

Je ne m'intéresse pas à ce que tu es, ni comment tu es arrivé ici.  Je veux savoir si tu peux rester au centre du feu avec moi, sans reculer. 

Je ne m'intéresse pas à ce que tu as étudié, ni où, ni avec qui. Je veux savoir ce qui te soutient à l'intérieur, lorsque tout le reste s'écroule. 

Je veux savoir si tu peux être seul avec toi-même,  Et si tu aimes véritablement la compagnie de tes moments vides." 

Oriah Mountain Dreamer (an Indian Elder) 

...........................................................................

LA RÉVÉLATION DE L’ HOMME DANS L’ UNIVERS
PUISSANCE PRIMORDIALE DU DIX

La bouche du Monde est l’amorce du développement.

La Terre t’exprime.
En tant que Mère éternelle,
Elle t’a donné ton nom,
le nom que tu dois trouver.
Ce NOM est ton CHEMIN,  ton Ange particulier.

Ne t’imagine pas qu’il suffise de poser une question pour que tous accourent. Qu’il soit clair pour toi et les êtres de l’ Au-delà que tu n’interrogeras pas par ennui, mais par ferveur, pour recevoir  l’ivresse de l’enthousiasme véritable, celui qui ne t’abandonnera plus, et te sera accessible à chaque fois
que tu seras dans l’ Être.


Nous ne sommes pas en mesure d’aider l’homme à frayer son chemin. Il doit le dégager lui-même. Il en a le temps,
l’infinité du temps. Mais son agitation intérieure,
les vibrations de son ressort psychique semblable au balancier d’une horloge, lui évite de tomber dans le désespoir et la misère,car constamment les dix Puissances envoient de l’aide que l’homme n’a qu’à accepter.

Il t’incombe de transmettre la Vérité par ton authenticité.
L’authenticité, c’est quand tu es engagé de tout être dans l’action et que tu ne dissimules pas tes bêtises.Les stratégies sont indispensables dans la vie pratique, mais pas dans la fréquentation du Divin. 
Là-haut, les souffrances n’existent pas. Vues de l’ Au-delà, elles ressemblent à des parois ou des carapaces qu’il s’agit  de briser. Au-delà de la coquille du je, tous les alliés se tiennent à l’affût,non par curiosité, mais dans l’expectative joyeuse de trouver un nouveau compagnon de jeu.

Dans l’ Au-delà, la vie est jeu.
Sur la Terre, elle est exercice préparatoire et labeur,
mais la sueur ne passe pas de l’autre côté. La grande Ronde est toujours prête à accueillir chacun d’entre vous .Les mains des Êtres Divins se tendent, et vous n’avez qu’à les saisir et vous efforcer sans relâche de transformer l’une après l’autre chacune de vos enveloppes protectrices qui d’opaques, vont devenir cristallines afin que Force - Lumière primordiales nourrissent dans la durée votre Parole vivante. 
               
                                                                Martine Blot
Ne t’occupe ni des faiblesses ni des indispositions,
ni des tares, ni des souffrances.Elles ne sont pas visibles à nos yeux, car ce sont des mécanismes intérieurs qui n’émergent pas à la surface, restent incommunicables et n’ont par conséquent pas d’existence intrinsèque.

Vu par nos yeux chaque homme est   un don,qui cependant n’est source vivante d’enrichissement que s’il est accepté et 
éveille de la fierté. La fierté n’est pas de la contemplation narcissique ni la joie procurée par les signes de reconnaissance des autres,c’est la fierté d’être le premier dans sa qualité spécifique.I l n’y a d’ailleurs pas de second.
Chacun est premier et ne peut parler qu’avec d’autres premiers aussi bien sur la Terre que dans l’ Au-delà.

Devenir premier signifie :
se croire, dire oui à ce que l’on est.
Du reste, ce que l’on est, n’a pas d’importance, parce que la Terre sacrée peut donner vie à tout.

Le nom que vous ont donné vos parents et que vous avez désiré dans votre for intérieur, est la première définition de l’être. Certes, tout dépend de la manière dont vous le comprenez vous-mêmes. Ainsi ton premier devoir alors que tu es devant moi et me prête allégeance, consiste à reconnaître  le nom et à agir en conformément à lui. Et de même tu percevras dans le nom l’identité de l’autre, de chaque autre et tu les nommeras jusqu’à ce qu’ils portent leur nom de manière à ce que le nom soit celui qui le porte et devienne Verbe incarné.
Et par là-même, tu es Homme et partie intégrante de moi,
 l’ HOMME DANS L’ UNIVERS.

Il se peut que ton nom t’apparaisse d’abord comme un Ange.
Alors dans ton œuvre, signe justement de ce nom,
quand bien même d’autres trouveraient cela absurde.

Personne n’a autorité pour te conférer ton nom. Tu dois le trouver toi-même et voir si la vibration de ce nom obtient des réponses lorsque tu interroges.

La véritable naissance sur Terre n’est pas le corps physique de l’enfant, mais l’entrée dans le creuse de l'Œuvre, l’enrichissement de l’ Univers, auquel chacun ne peut contribuer qu’en s’adressant au JE divin en tant que TU.

Les hommes de l’ Œuvre ont un rôle déterminant.
les Êtres divins sont facultés non mises en actes.

L’acte doit venir de vous-mêmes. Mais cela n’a aucun sens
de faire des choses à l’aveuglette, et de poser des pas
qui amplifient encore la fausse route.
 
La croyance de bon aloi ne sert à rien du tout. Seule la Vérité que tous peuvent reconnaître peut s’incarner en personnalités altruistes.

Tel un arbre, on devrait croître parmi les erreurs puissantes, et les cerner,les laisser subsister, jusqu’à ce qu’un jour, elles rendent d’elles-mêmes leur esprit à la Force, et n’entravent plus l’ascension de quiconque.

Ne prie jamais pour obtenir quelque chose. Demander à connaître la Vérité est la seule voie de l’ Ĕre Nouvelle.
La question saisit une part de la réalité, que l’interrogation divinise, sacralise. Il s’agit de proclamer la Vérité, que l’on peut reconnaître comme telle au fait que la pensée peut aborder jusqu’aux causes ultimes.

                    

La ROUE est la pierre de touche : ce qui ne s’inscrit pas en elle, n’a pas d’existence réelle, et la Roue  est une arme qui, sans qu’il y paraisse, perce de ses traits d’esprit les faux-semblants du sérieux.

Tu conçois toi-même le Verbe, néanmoins Lumière et Force
te sont données de l’extérieur.



La Force primordiale te fait t’ordonner et ordonner le monde en un cosmos autour de ton centre. La Lumière primordiale pénètre toute obscurité et te rend de plus en plus rayonnant. La Force primordiale individualise – la Lumière primordiale diminue. La diminution sanctifie l’ Univers ; Le message personnel est perçu et enrichi par tous les êtres.

Force primordiale et Lumière primordiale s’unissent dans le Verbe primordial.
Tu n’es pas ce Verbe, Il est né de la Racine, du Centre sacré de la Terre qui a engendré ta chair, et maintient son énergie : c’est le UN QUI UNIT. Le UN QUI UNIT ne peut pas être localisé, mais désigne tout centrage qu’il s’opère en toi, dans le Soleil, la Terre ou la Voie lactée.

C’est l’ Annonce de la Nouvelle Révélation faite non pas à un peuple sanctifié, mais à chaque individu qui accepte d’être démantelé par la Roue pour se reconstituer en un corps-symbole.

                                                                    Martine BLot                     
L’ÊTRE est
Représentation née de la Lumière primordiale
Force issue de la Force primordiale
Verbe qui procède du développement, mais
Rameau dans l’ Amour par lequel j’exige de toi la grandeur ultime.

Source : Paroles des dix puissances sacrées  Rendues accessibles par le professeur ARNOLD KEYSERLING


Flash Player doit être installé pour visualiser ce fichier.
Una matina de Ludivico Einaudi
      




0 commentaires pour Je veux savoir :

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint